• Retrouvez nous sur Facebook
  • Retrouvez nous sur Twitter
  • Retrouvez nous sur LinkedIn
  • Retrouvez nous sur Viadeo

Le Processus de médiation

 

La médiation s’adressant à des êtres humains empreints de toute leur charge émotionnelle, notre pratique leur offre la souplesse et la flexibilité nécessaires et indispensables à l’élaboration de tout projet.

 

Au cours de ce processus, le médiateur convient de répondre à la demande des parties de les accompagner dans la recherche de la meilleure solution à leur conflit.

 

Pendant le processus, les parties conservent le plein contrôle du déroulement et du résultat final.

Le médiateur est là pour aider les parties à trouver elles-mêmes des solutions à leurs conflits et non pour leur imposer des solutions, le tout dans un cadre privé et confidentiel ». 

http://www.antillesguyanemediation.com/#!le-processus/x8363

Le déroulement de la Médiation

 

La désignation du médiateur

 

Dès qu’une demande est adressée à un médiateur, celui-ci prend contact avec la partie demandeuse, organise un rendez-vous et, si la demande n’est pas conjointe, entre en contact avec l’autre partie et l’invite à participer à la médiation.

 

Sitôt les deux parties ayant affirmé par écrit leur volonté de solutionner leur conflit, le médiateur met en œuvre la médiation en déroulant les deux étapes d'un processus structuré dont il est le garant.


 

Les étapes de la médiation


  • Les entretiens individuels

Leur objectif est d’établir les modalités de fonctionnement de la médiation et de mettre en évidence les attentes respectives des parties.

Le médiateur reçoit chaque personne en entretien individuel au cours duquel les conditions de réussite de la médiation sont établies.

Lors de cet entretien, le médiateur aide chaque interlocuteur dans la qualification de ses positionnements. Il l’aide dans la définition des enjeux, des intérêts, des besoins et des attentes. Il conduit son entretien dans la perspective d’identifier les contraintes de chaque interlocuteur.

Le médiateur identifie la situation, les acteurs, le contexte et formalise avec les parties l’environnement de son intervention par la signature d’une lettre de mission indiquant notamment le lieu des réunions, la durée prévisible de la médiation, la fréquence des réunions. Cette lettre de mission peut également préciser le coût et son mode de règlement et répartition.

 

  • Les réunions de médiation

Celles-ci s’organisent autour de discussions entre les parties régulées par le Médiateur dans l’objectif de leur permettre de trouver, ensemble, la sortie du conflit la plus satisfaisante pour chacune d’elles.

Le médiateur anime la discussion entre les personnes dans l’objectif d’identifier les issues possibles, puis de choisir la solution. Cette discussion est rendue possible par l’expertise du médiateur qui sait accompagner les protagonistes dans leur expression afin de rendre leurs propos audibles et recevables auprès de l’autre partie. 

 

L’accord de médiation

Après que les parties aient déterminé la solution retenue, le médiateur les invite à rédiger – ou faire rédiger par leurs conseils – un accord de médiation qui pourra prendre la forme selon les cas et les souhaits des parties, d’un compromis, d’un protocole ou d’une transaction.

 

Dans ce dernier cas, l’accord aura une autorité semblable à celle d’un jugement.

 

Les parties ont la possibilité de faire homologuer -ou non- leur accord par le juge.

 

Elles peuvent également choisir de faire enregistrer l’accord par un avocat ou un notaire.